Partager

La dernière résurgence d’Ebola au Liberia, ultime pays encore touché par l’épidémie qui a ravagé une partie de l’Afrique de l’Ouest, est terminée, a déclaré jeudi le ministère libérien de la Santé. « En accord avec les règles de l’OMS (Organisation mondiale de la Santé), nous pouvons dire que nous sommes maintenant, de nouveau, débarrassés d’Ebola », a dit à l’AFP à Monrovia Sorbor George, responsable de la Communication au ministère. « Nous venons de boucler la période » de 42 jours retenue par l’OMS – deux fois la durée d’incubation du virus – depuis le second test négatif sur le dernier patient connu, « le Liberia est à nouveau débarrassé d’Ebola », a précisé M. George. Il a cependant invité à la prudence, rappelant que les précédentes déclarations de ce type avaient été suivies de la découverte de nouveaux cas ou foyers au Liberia ou en Guinée ou en Sierra Leone, ces trois pays voisins ayant été les plus touchés par l’épidémie depuis son apparition, fin 2013, dans le Sud guinéen. Le risque de contamination persiste bien au-delà des 42 jours car le virus sub- siste dans certains liquides corporels de survivants, notamment le sperme où il peut rester jusqu’à un an, selon des études. La fin de la résurgence d’Ebola au Liberia marque celle de l’épidémie en Afrique de l’Ouest, la plus grave depuis l’identification de ce virus il y a 40 ans en Afrique centrale. AFP