Partager

Le président sud-africain Jacob Zuma a appelé à poursuivre les efforts de réconciliation nationale, en ouvrant un colloque, alors qu’une polémique autour d’un tableau le représentant de façon jugée offensante et raciste vient d’agiter le pays. Le colloque réunit près de Johannesburg des représentants des milieux d’affaires, de la société civile et des religieux, sur le thème « Travailler ensemble à créer une société protectrice et fière ». « La réconciliation est un processus qui implique les deux parties, en particulier dans une société qui a traversé trois siècles de colonialisme et d’apartheid », a lancé M. Zuma, dans un discours dans lequel il a abondamment cité Nelson Mandela. Il a insisté sur les vertus du dialogue, à l’origine du « miracle sud-africain », en référence à la transition sans guerre civile de l’apartheid vers la démocratie en 1994. M. Zuma également a relevé que les langues parlées par la majorité était « marginalisées ». L’anglais est de fait la langue véhiculaire en Afrique du Sud, qui compte onze langues officielles au total. AFP