Partager

Le leader de la rébellion touareg du nord Niger, Aghali Alambo, a annoncé que son mouvement des Nigériens pour la justice (MNJ) déposait les armes à partir de lundi et reconnaissait, comme les rebelles touaregs du Mali, la médiation du dirigeant libyen. »Nous décidons à partir de lundi de déposer les armes (…). Nous déclarons être disposés à nous soumettre à votre médiation pour un dénouement heureux et rapide de la crise« , déclare-t-il dans un reportage relatant une rencontre avec Kadhafi. Lors de cette rencontre, qui s’est déroulée dimanche, Alambo s’est dit porteur d’un message de la part de Bahanga, le chef des rebelles maliens. « A partir d’aujourd’hui, Bahanga et moi sont sous votre disposition (…). Nous considérons que seule la Libye peut régler le problème des rébellions au Mali et Niger » a-t-il expliqué.