Partager

La rébellion de M. Nkunda a affirmé lundi avoir pris la veille le contrôle d’une localité de l’est de la RDC et de ses environs, et a dit vouloir « imposer un cessez-le-feu » à l’armée régulière. A une centaine de kilomètres au nord de Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu, Rwindi a été toute la journée de dimanche le théâtre de violents combats entre l’armée et la rébellion du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP). « Les FARDC sont coincées à Vitshumbi, elles n’auront d’autres alternatives que de fuir par le lac ou dans la forêt« , a estimé le porte-parole de la rébellion. La Mission des Nations unies en RDC (Monuc), qui dispose d’une base à Rwindi, n’était pas en mesure lundi de confirmer ou d’infirmer la prise de la localité par la rébellion. Aucun cessez-le-feu n’a encore été conclu entre armée et rebelles depuis la reprise des hostilités à grande échelle fin août dans le Nord-Kivu. Le 29 octobre, le CNDP a décrété un cessez-le-feu unilatéral, mais les affrontements se poursuivent, les deux camps se rejetant la responsabilité de ces violences. (Afp)