Partager

L’évènement

Après la ville de Sélingué en janvier 2004, les autorités nationales ont retenu Sendégué pour à la fois le démarrage de la campagne nationale de pêche 2005-2006 et le lancement du « multidimensionnel » projet d’appui au développement de la pêche dans le delta central du Niger.

Le choix de Sendégué n’est pas un fait du hasard : bourg de pêcheurs il est le chef lieu de la commune rurale de Ouroubé Doudé, région de Mopti.

A cet évènement national à la fois « historique et économique », dixit le chef de l’état Amadou Toumani Touré – ATT qui présidait la cérémonie, nous avons apprécié un aspect positif, et non des moindres : l’écologie. En effet cette actualité va confirmer que le fleuve Niger est encore riche d’une faune étonnante.

Lamantin ou « Mah »…

lamatin1-2.jpgLe lamantin, animal très discret, mammifère très vulnérable et exclusivement aquatique de la famille des Trichecidés et de l’ordre des Siréniens, vit dans les fleuves d’Afrique et d’Amérique, dans les estuaires des fleuves.
L’espèce, vivant au Mali, est « Trichechus senegalensis ».

Le lamantin est-il une espèce protégé …?

Oui, convenez donc avec nous que ce n’est donc pas sans raison qu’il est protégé par la Convention de Washington du 3 mars 1973, réglementant le commerce international des espèces de faune et de flore sauvage menacées d’extinction.

Cette convention a été ratifiée par le Mali en 1993. Sur le plan interne, la loi n° 95-031 du 24 mars 1995 fixant les conditions de gestion de la faune sauvage et de son habitat, protège intégralement le lamantin. Sa destruction est punie de lourdes peines.

Et ce triste souvenir …

lamantin-2.jpgPersonne n’a encore oublié l’épisode pitoyable de l’arrivée au zoo de Bamako, il a de cela des mois, de deux lamantins capturés par des pêcheurs.

L’un est mort rapidement, faute d’installations adéquates pour l’accueillir. Et l’autre ? Peut-être qu’il survit encore dans un petit bassin privé en aval de Bamako.

Retenons que …

Le lamantin constitue certainement l’un des plus beaux fleurons de la faune malienne, aux côtés de la gazelle dama dont il reste quelques individus dans le Tamesna, et du chimpanzé, dans quelques coins reculés du Bafing. Il pourrait être l’emblème de la biodiversité encore présente dans le milieu naturel du Mali.

Gageons que ce geste du Président ATT constituera un bel exemple et un sérieux avertissement à tous ceux, qui seraient tentés d’enfreindre la législation malienne et internationale en matière de protection des espèces menacées d’extinction.

Et ce qui me chagrine et m’écoeure le plus, c’est que ces braconniers ne sont toujours que des hommes. Wangary Mataï, en avez-vous entendu parler ? Ce nom vous dit-il quelque chose ?

Alors prenons comme exemple la Prix Nobel de la Paix 2004 dans la préservation et l’amélioration de la nature.

Ce message s’adresse particulièrement à nous les hommes!

Moralité

Alors, quand est ce que l’on va comprendre et faire sien cet adage qui dit que « la nature loin d’être un héritage est un prêt que nous devons transmettre aux générations futures ».

<font size=carte de lamantins en Afrique » title= »carte de lamantins en Afrique » class= »caption » align= »center » />

Mme Dominique Fauroux &

Cheich Abd El Kader, architecte

abdelkader@afribone.net.ml

abdelkader@Koulikoro.net.ml

13 juillet 2005