Partager

Selon de sources concordantes, la procureure générale de la Cour pénale internationale, la Gambienne Fatou Bensouda, est attendue aujourd’hui mercredi dans notre pays. Elle a été déjà précédée par une mission de la CPI qui avait séjourné dans notre pays les 23 et 24 octobre en principe pour enquêter sur les crimes relevant de la compétence de la juridiction, commis durant la double crise sécuritaire et politico-institutionnelle dans notre pays.

Autrement dit elle avait dans son collimateur les groupes armés (MNLA, ANçARDINE, AQMI, MUJAO) qui ont sévi au nord du Mali durant une année et les putschistes du 22 mars 2012. Toutefois la libération récente d’un grand nombre de prisonniers de guerre issus de ces groupes armés, suivie de la levée des mandats d’arrêt internationaux lancés contre plusieurs de leurs chefs par la justice malienne ont dû conduire la juridiction internationale à s’interroger sur l’attitude à adopter face à ce dossier. Il pourrait en être de même en ce qui concerne le dossier des putschistes du 22 mars 2012. La procureure générale de la CPI devra donc discuter de tout cela avec les autorités maliennes. Son agenda prévoit des rencontres avec des organisations de défense des droits humains.

L’Indépendant du 30 Octobre 2013