Partager

L’Egypte a fixé mercredi au 23 mai prochain le début de l’élection présidentielle qui devra désigner le successeur de Hosni Moubarak, renversé il y a un an à la suite d’une révolte populaire, et permettre le retour à un pouvoir civil. Le vainqueur sera annoncé le 21 juin. Le dépôt des candidatures sera ouvert officiellement le 10 mars prochain, mais d’ores et déjà plusieurs personnalités ont annoncé leur volonté de se présenter, et certaines ont déjà commencé de faire campagne. Parmi elles figurent Amr Moussa, un ancien ministre des Affaires étrangères et ancien secrétaire général de la Ligue arabe, et Ahmad Chafic, un ancien général d’aviation qui fut nommé Premier ministre par M. Moubarak quelques jours avant sa démission. Également en lice, un ancien haut dirigeant des Frères musulmans, Abdelmoneim Aboul Fotouh, en rupture avec ce mouvement mais populaire parmi les jeunes de la confrérie islamiste. Mohamed ElBaradei, ancien chef de l’AIEA et prix Nobel de la paix 2005, figure du camp libéral et laïque, a renoncé à se présenter en estimant que les conditions démocratiques n’étaient pas réunies…AFP.