Partager

Dans notre parution de mardi 6 novembre, citant un classement de l’Observatoire des pratiques anormales sur les routes, nous titrions ‘’ les gendarmes et les policiers maliens les plus corrompus de la sous-région ». En réaction à notre article, le syndicat autonome de la police s’est porté en faux contre ce classement. C’était au cours d’une conférence de presse tenue 6 novembre à la Bourse du travail.

Le secrétaire général, Tidiane Coulibaly, au nom du syndicat de la police nationale, s’est d’abord félicité de la nomination d’un policier au poste de Premier ministre. Un événement, selon lui, que tous les policiers doivent fêter. A cet effet, il a promis un soutien indéfectible de la police au nouveau Premier ministre, Modibo Sidibé.

Tidiane Coulibaly a, ensuite, reconnu que la plupart des revendications de la police ont eu des réponses de façon satisfaisante. Parmi celles-ci : la relecture de certains textes, la réhabilitation et la construction de commissariats, la dotation de la police en nouveaux véhicules. Il a, cependant, lancé un appel au gouvernement pour la prise en compte des revendications restantes.

Réagissant au classement de l’Observatoire des pratiques anormales sur les routes, Tidiane Coulibaly a contesté le classement dévolu au Mali.

«On parle de corruption de la police mais personne n’apporte la preuve ; nous ne sommes pas les plus corrompus. Nous travaillons dans la légalité et dans le respect des règles de la République».

Le Secrétaire général a promis de réagir, dans les jours à venir, à ce classement qui, selon lui, n’honore personne.
C’est à l’issue des travaux menés du 25 au 26 octobre à Accra par un forum organisé par le Centre ouest africain pour le commerce, en collaboration avec l’UEMOA, la CEDEAO et l’USAID, portant sur les pratiques anormales sur les axes inter-Etats que le classement en question a été dévoilé.

En effet, selon les résultats de la deuxième enquête sur la période allant de juillet à septembre 2007, menée par l’Observatoire des pratiques anormales, au Mali «les pots-de-vin sont les plus élevés». Les deux corps en uniforme épinglés par l’Observatoire sont la gendarmerie et la police.

Au sujet des tracasseries policières, Tidiane Coulibaly a déclaré qu’il est prévu une rencontre du Syndicat de la police avec les transporteurs pour aplanir ce problème.

Pour conclure, le Secrétaire général du syndicat de la police nationale dira qu’«il faut avouer que l’Etat a mis assez de moyens à notre disposition mais il faut que les populations aident la police dans l’exécution quotidienne de sa mission».

Pierre Fo’o MEDJO

09 novembre 2007.