Partager

La police tunisienne a dispersé vendredi à coup de grenades lacrymogènes des milliers de manifestants rassemblés dans le centre de Tunis pour réclamer le départ du président Zine El Abidine Ben Ali, a-t- on constaté . La police est intervenue lors d’une tentative de jonction d’un groupe important de manifestants avec l’essentiel des protestataires qui étaient massés devant le siège du ministère de l’Intérieur depuis plusieurs heures. En quelques minutes, la rue s’est vidée de la foule et quelques manifestants ont lancé des pierres et des chaises et des parasols des terrasses de cafés en direction des policiers. L’atmosphère dans l’avenue Habib Bourguiba est irrespirables à cause des nombreux tirs de gaz lacrymogènes alors que des renforts de police arrivaient sur les lieux. La marche, qui a commencé avant 11H00 locales (10H00 GMT) avec quelques centaines de manifestants, a continué à prendre de l’ampleur avec l’arrivée de plusieurs autres cortèges. AFP.