Partager

La police du Zimbabwe a tiré des gaz lacrymogènes lundi pour empêcher des sympathisants du Premier ministre Morgan Tsvangirai d’assister au procès à Harare de 29 militants accusés du meurtre d’un policier, et elle a procédé à une arrestation, a indiqué le MDC. « Costa Machingauta, le vice-président de l’aile jeunesse du MDC a été arrêté ce lundi matin devant la Haute Cour et placé en garde à vue au commissariat central de Harare », selon un communiqué du Mouvement pour un changement démocratique (MDC). « La police anti-émeute a tiré des gaz lacrymogènes devant la Haute Cour pour empêcher les supporters du MDC et les proches des accusés de pénétrer dans le tribunal », a ajouté le MDC. Le MDC participe au fragile gouvernement d’union nationale créé en 2009 pour éviter une guerre civile, mais il incarne plus que jamais l’opposition au président Robert Mugabe, au pouvoir depuis 1980 et qui compte se représenter aux élections face à M. Tsvangirai. La foule venue lundi matin au tribunal estime que le procès contre les 29 militants est monté de toutes pièces. AFP.