Partager

Signe que l’accouchement c’est pour bientôt, la perte des eaux à terme est l’indice de départ pour la maternité et un signal que bébé arrive bientôt. Chaque future maman vit différemment la rupture des membranes ou perte des eaux.

Si pour certaines, c’est un faible écoulement, pour d’autres c’est un jaillissement d’eau, qui peut intervenir à terme ou avant terme. Chose certaine, ces longs mois d’attente tirent vers leur fin et bientôt, bébé et maman se connaîtront encore mieux !

Dans le ventre de maman, bébé vit dans la cavité amniotique, une poche remplie d’un liquide clair, aqueux, composé de 96,4% d’eau et d’autres substances. À partir du 4e mois, le fœtus est complètement entouré par le liquide amniotique qui assure plusieurs fonctions. Il joue un rôle mécanique en protégeant le fœtus des chocs, du bruit et garde la température ambiante stable. Il évite la compression du cordon, facilite les mouvements du bébé lui permettant de bien grandir.

Le liquide amniotique joue aussi un rôle antibactérien en protégeant le fœtus des germes qui peuvent remonter jusqu’au vagin.  Dans son rôle nutritionnel, le liquide amniotique apporte au fœtus de l’eau et des sels minéraux qu’il absorbe par sa bouche et sa peau.

L’accumulation du liquide amniotique au pôle inférieur forme la poche des eaux et en principe, la rupture des membranes ou la perte des eaux doit intervenir en fin de grossesse pendant le travail d’accouchement. Malheureusement ce n’est pas toujours le cas.

La perte des eaux peut intervenir avant terme c’est-à-dire avant 37 semaines d’aménorrhée, tout comme elle peut intervenir à terme, c’est-à-dire 37 semaines d’aménorrhée et plus, avant le travail d’accouchement et pendant le travail d’accouchement.

Si la femme perd les eaux avant 22 semaines d’aménorrhée, c’est un signe de menace d’avortement tardif. Si la perte des eaux intervient entre 22 et 36 semaines d’aménorrhée, c’est un signe de menace d’accouchement prématuré. Il s’agit d’une perte d’une quantité plus ou moins grande d’un liquide transparent chaud et sans odeur comparable à de l’eau.

Une fois la poche rompue, le bébé n’est plus protégé. L’hospitalisation est obligatoire pour une meilleure prise en charge. Ce qui prédispose à une perte prématurée des eaux : –  une inflammation des membranes fœtales ; – des saignements importants au niveau du vagin pendant le 2e et le 3e trimestre de la grossesse ; – le tabagisme pendant la grossesse ; – une mauvaise alimentation et un poids suffisant ; – un col de l’utérus trop court.

Conseils

Si vous êtes à terme et que vous perdez les eaux, pas de panique. Informez le professionnel de santé. Vos contractions ne se déclenchent pas, alors que vous perdez les eaux, informez votre agent de santé ou rendez-vous dans le centre de santé le plus proche. Préparez votre accouchement à l’avance avec tout le nécessaire qu’il faut.

Lorsque vous perdez les eaux, il faut éviter de faire des douches vaginales ou d’utiliser des tampons car bébé n’est plus protégé. Si vous ne perdez pas les eaux alors que vous êtes à terme, parlez-en au professionnel de santé qui saura quoi faire. Si vous perdez les eaux avant 37 semaines de grossesse, il faut se rendre immédiatement dans un centre de santé.

Pr. Charlemagne Ouédraogo/Gynécologue Obstétricien

Source: Le Wagadu