Partager

Pour la femme malienne appartenir à un groupe de femmes est plus qu’une nécessité. Au point que certaines en font même une obligation. Cependant qui dit regroupement de femmes, dit généralement « tontine » communément appelé « Ton » au Mali. Cette manière si particulière d’économiser de l’argent a permis à de nombreuses femmes d’entreprendre en toute transparence. Alors il était évident que Sanata une jeune mariée nouvellement installée dans un quartier à Bamako adhère à un de ces groupes. Et cela, même sans le consentement de son époux…

Sanata et son mari Ousmane sont les nouveaux voisins du quartier. Si Ousmane est du genre très réservé et peu sociable, Sanata sa femme est plutôt tout le contraire. Extravertie, et peu formelle, elle est du genre à devenir amie au premier abord. Alors, dès son aménagement dans le nouveau quartier, elle a banalement adhéré à la tontine des femmes du quartier. Cela, malgré les mises en garde de son époux Ousmane.

Ainsi donc, le tour de la tontine de Sanata arriva. Pour l’occasion, madame s’est approvisionnée d’une belle somme auprès de son mari pour offrir à ses invitées un buffet digne de ce nom. Comme la       chance était de son côté, Ousmane devait partir en mission le même jour pour ne revenir que le lendemain. Le moment idéal pour Sanata d’organiser en douce sa tontine sans que son mari ne l’apprenne. Mais c’était sans compter sur le programme imprévisible de Ousmane qui est retourné le petit soir, pile au moment où madame s’apprêtait à servir ses invitées.

Furieux et dépassé par le comportement sa femme, Ousmane rentre dans la cuisine, saisie la marmite et le renversa en plein milieu de sa cours. Sous les yeux gourmands des invitées de sa femme. Avant de les chasser de son domicile comme des malfrats.

Depuis ce jour, toutes les femmes du quartier évitent Sanata qui a elle aussi fini par se retirer de toutes les activités du quartier.

Soumba Diabaté

@Afribone