Partager

Les chiffres téléphoniques sont souvent longs ou courts ; cela dépend des pays. A défaut d’avoir un téléphone ou un bloc-notes durant certains cas assez urgents, la mémorisation s’impose aux gens. Cependant, retenir très facilement ces chiffres pose problèmes à une majeure partie des personnes et souvent, il peut être source de plusieurs difficultés.

A l’école du colon, à l’école coranique ou encore de la vie active, la mémorisation est un grand problème pour certaines personnes. Elle est d’ailleurs la cause de plusieurs abandons dans le milieu scolaire. Même retenir les quelques chiffres du numéro de téléphone n’est pas un travail aussi aisé pour ces dernières. Toutefois, la facile rétention est un don naturel pour quelques rares personnes qui en profitent bien. Il suffit de répéter ou de regarder une seule fois les numéros pour les mémoriser aussi facilement comme de l’eau à boire. Ce qui nous plonge dans l’univers d’Ibra KODJEGUE, un jeune repéré comme un doué grâce à sa capacité de rétention hors norme. « Je peux mémoriser n’importe quel numéro du téléphone lorsqu’on me le communique une seule fois. Je ne sais pas comment l’expliquer, mais c’est un don naturel. Je peux même mémoriser des numéros même quand aucun chiffre ne se répète » ; dit le jeune intello.

Du fait de ce don naturel, Ibra KODJEGUE est considéré comme un disque externe dans lequel ses amis se servent lorsqu’ils sont en panne. « Pour la petite anecdote, un jour je suis sorti avec lui pour un match de football, nous avions laissé tous les deux nos téléphones à la maison. Et sur le chemin de retour, j’ai vu une fille que j’aimais bien. Comment prendre le numéro et rappeler cette dernière plus tard ? Ibra m’a dit qu’il suffisait qu’elle répète le numéro et qu’il allait l’enregistrer automatiquement dans son cerveau. Je n’y croyais pas mais, je n’avais pas le choix. Je me suis confié à lui et heureusement qu’il a réussi le coup. Une fois à la maison, je me suis précipité pour qu’il me donne le numéro avant qu’il ne l’oublie, et Dieu faisant bien les choses, le numéro était le bon. J’ai été vraiment bluffé » dixit Lassina Badra Thiam, un ami proche d’Ibra KODJEGUE.

Les numéros enregistrés dans le feu de l’action résistent-ils au temps ?

Le cerveau est certes très intelligent mais, il n’est pas un lieu de stockage. Il s’habitue aux phénomènes répétitifs même quand certains cas font exception en dérogeant à la règle. Comme par Magie, les numéros qui sont enregistrés par le cerveau de façon brusque, finissent par lui échapper quelques heures, jours ou mois après. Ils ne restent pas pour l’éternité. « Je peux enregistrer un numéro aussi facilement comme je veux dans mon cerveau. Mais, une fois que je le réécris dans mon téléphone ou sur un bloc-note, au revoir ce numéro. C’est le seul facteur que je déteste dans cette affaire » ; a signalé Youssouf Fakaba, un jeune étudiant.

Sont-ils des doués ou surdoués ces gens qui enregistrent très facilement les numéros dans leurs têtes ?

Ils ont toutes sortes de noms ces gens qui ont ce don. Tantôt des « doués, génies, surdoués, intelligents » etc. Or, en réalité, des gens se trompent sur ce point. A en croire Ibra KODJEGUE, ils (les gens qui enregistrent très facilement les numéros ou les chiffres) sont différents des personnes intelligentes. « Je peux enregistrer les numéros facilement, et d’ailleurs n’importe qui peut le faire, mais, je ne suis jamais parmi les cinq premiers de ma classe. Et j’ai fait trois fois le Bac » ; conclut-il.

Cependant, Selon certains spécialistes, la majorité des personnes qui retienne facilement sont en majeure partie des meilleurs dans la vie scolaire. Quel paradoxe.

Adama SANOGO

@Afribone