Partager

Hier matin, le Centre du Secteur Privé a abrité un atelier de validation des textes régissant l’organisation et le fonctionnement du Centre d’Accueil, d’Ecoute et d’Orientation pour Enfants (CEAO). Cette action en faveur des enfants en situations difficiles a été initiée par la mairie du District de Bamako.

En effet, l’objectif de cette initiative qui n’est d’ailleurs pas une première du genre est de pouvoir apporter de l’aide aux enfants les plus démunis en les accueillant et facilitant leur réinsertion socio-professionnelle. Cette couverture sociale est d’ailleurs saluée par notre gouvernement à travers le Programme du Développement Economique et Social du président de la République. La cérémonie d’ouverture était présidée par le représentant du maire du District M. Christophe Nouhouzan Diarra, assisté par celui de l’UNICEF, M. Moussa Sogoba.

UNE INITIATIVE A SALUER

Le représentant de l’UNICEF a d’abord commencé son intervention en saluant cette belle initiative qui, selon lui, traduit l’engagement de la mairie du District pour la protection des enfants en général et les plus démunis en particulier.

Il a ensuite rappelé que l’UNICEF est un organisme chargé par l’assemblée générale des Nations Unies, de défendre les droits des enfants, les aider à répondre à leurs besoins et de favoriser leur plein épanouissement. A ce titre, cet organisme travaille avec les Etats membres, les collectivités décentralisées et les organisations de la société civile défendant le droit des enfants.

Par ailleurs, M. Sogoba dira que la survie, la protection et l’épanouissement des enfants sont des impératifs uni
versels du développement dont le respect est indispensable au progrès de l’unanimité. C’est pourquoi l’UNICEF s’engage de faire en sorte que les enfants participent pleinement au développement de leur collectivité. Avant de terminer, il a assuré les participants la disponibilité constante de sa structure en faveur de toutes les actions découlant de cet atelier.

LES DIFFICULTES DU CEAO EVOQUEES

En prenant la parole pour souhaiter la bienvenue à tous les participants, le représentant du maire du District a souligné qu’il est sensible à toutes les difficultés auxquelles ce centre est confronté.

C’est pourquoi, il a invité les membres du Centre d’Accueil, d’Ecoute et d’Orientation (CEAO) à aborder avec toutes leurs compétences les problèmes qui minent la structure dans son fonctionnement et qui anéantissent tous les efforts consentis de sa création à nos jours.

Parmi ses difficultés, M. Diarra a mentionné le problème de santé des enfants qui demeure très préoccupant. A cela, il a ajouté l’éducation, l’insertion scolaire et socio-professionnelle, le manque de moyens matériels. Toute chose qui justifie, selon lui, que le centre ne répond plus aux normes des exigences de cette institution.

Pour la circonstance, il a souligné la nécessité d’un réel engagement des participants de cet atelier afin de proposer des solutions concrètes qui contribueront sans nul doute à l’amélioration des conditions de vie des enfants. En souhaitant plein succès à leurs travaux, il a déclaré ouvert ledit atelier.

Hady BARRY

04 Avril 2008.