Partager

Comme tout autre chose, certains mots changent ou prennent d’autres sens avec l’évolution du temps. C’est le cas d’un de nos jargons du jour : prol.

Prol, ou encore prolo, sont des apocopes du mot “prolétaire”. originellement, dans l’Antiquité romaine, le mot prolétaire était utilisé pour qualifier un citoyen de la dernière classe du peuple. Ce citoyen ne payait pas d’impôt. Il n’était utile à l’Etat que par sa descendance. Mais, à l’époque contemporaine, prol qualifie l’ouvrier, le paysan,  l’employé qui ne vit que par les revenus de son travail. Il est l’opposé du bourgeois qui peut vivre de ses rentes.

Quand l’autre jargon, la lourde, il est plutôt en tant que nom et non un adjectif. Il est tout simplement utilisé pour désigner une porte, celle d’une maison. Nous tenons nos deux jargons de Alimatou Touré, une détentrice de maîtrise en droit.

“J’apprécie bien la lourde du prol. Elle est juste magnifique.”

Issa O Togola

@Afribone