Partager

Mesdames, quels sont vos critères pour recruter une aide ménagère ? Bonne à tout faire n’est ce pas ? Enfin pour exécuter les tâches ménagères bien sûr ! En tout cas pour Salimata, il est hors de question d’engager une future rivale.

Mariée depuis peu, Salimata, une jeune étudiante a du mal à trouver une aide ménagère. Malgré, leur abondance sur le marché de l’emploi domestique, la jeune dame a des critères auxquels elle souhaite obtenir gain de cause : sa bonne doit savoir accomplir toutes les tâches domestiques à la  perfection. C’est-à-dire, savoir cuisiner tous les plats traditionnels du Mali, et quelques plats européens, savoir faire la lessive, avoir une bonne hygiène et… surtout, avoir quelques notions en français. Car dit-elle : « il faut que mes enfants apprennent tôt le français ! ». Bien sûr le dernier point de sa liste est difficile à trouver à Bamako ou du moins assez cher pour le couple. Alors Salimata a délégué sa meilleure amie Mariam pour qu’elle trouve à un prix convenable l’aide ménagère qui remplirait tous ses critères. Cependant elle était loin de s’imaginer « la bonne » que son amie allait lui dénicher.

De taille moyenne, un visage rayonnant, de teint clair, les yeux marron, une morphologie en forme de 8, une démarche à vous couper le souffle, elle s’appelle Awa ! L’aide ménagère que Mariam a priorisé pour son amie car elle parle bien le français et s’y connaît en travaux domestiques. Élève en 11ème année, Awa n’est pas une native de Bamako. De vu, elle a tout d’une jeune fille innocente. Mais pas assez pour convaincre Salimata. Alors quand Mariam a présenté Awa à sa future patronne, celle-ci est très vite rentrée dans une colère noire. Avant d’exploser en sanglots. Pour elle, il était clair que Mariam venait de lui dénicher une potentielle rivale. 

Salimata s’est donc empressée de virer de chez elle son amie et sa jolie bonne…

Soumba Diabaté

@Afribone