Partager

La foire de Toubacoro, cercle de Banamba, attaquée hier
Toubacoro, une localité située à une cinquantaine de kilomètres de la ville de Banamba, a connu une journée mouvementée hier. En effet, selon des sources locales, la localité qui grouillait de monde ce mercredi, à cause de la foire, a été attaquée, vers midi, par des assaillants non encore identifiés. Les assaillants, au nombre de 6, ont pris pour cible une patrouille de la douane qui a automatiquement répliquée. « Le bilan provisoire fait état d’un douanier tué et un assaillant  abattu par les tirs des douaniers. Le véhicule de la douane a été aussi brûlé par les « bandits » qui, après l’attaque, ont pris la direction de la frontière mauritanienne », précise notre source. Pour rappel, en début de mois, plus précisément le lundi 8 janvier, dans la ville de Tombouctou, Abdoul Kader Amadou Touré dit Boxeur, un douanier malien, a été abattu, vers 20 heures, pendant qu’il était assis au « grin » avec ses amis.


Mali : 10 tonnes de poudre de lait Picot bientôt détruits

Le Mali n’est pas épargné par le scandale du lait contaminé à la salmonelle .A l’issue du conseil des ministres d’hier mercredi 24 janvier 2018, le ministre de la santé et de l’hygiène publique, Pr Samba Sow, a donné des éclaircissements par rapport aux mesures prises par le gouvernement malien contre le lait infantile contaminé, du groupe Lactalis. Selon le ministre, près de 10 000 kilogrammes de lait picot ont été retirés du marché Malien. « Des mesures sont en train d’être prises pour leur destruction. Chaque fois que le gouvernement est saisi de la mauvaise qualité d’un produit quelconque, des dispositions sont immédiatement prises», a dit le ministre Sow. En réponse aux questions des journalistes, le ministre a fait savoir qu’il n’y a aucun cas confirmé de maladie ou de décès dû à ce lait au Mali. Par ailleurs, il a remercié l’ordre des pharmaciens du Mali pour son esprit de sagesse. A l’en croire, c’est l’ordre des pharmaciens qui ramassait souvent dans les pharmacies, ce lait impropre à la consommation pour le remettre aux services techniques. Aux dires du ministre de commerce et de la concurrence, Abdel Karim Konaté, porte parole du gouvernement, 20 000 boites, soit 10 tonnes de poudre de lait picot ont été retirés du commerce. « Une cérémonie de destruction sera organisée bientôt », a conclu Empé.

Le Républicain du 25 Janvier 2018