Partager


Au-delà de la compétition sportive qui a été organisée par les responsables de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine, les populations des huit pays participants (Burkina Baso, Côte d’Ivoire, Sénégal, Niger, Bénin, Togo, Guinée Bissau, Mali) ont partagé beaucoup d’autres valeurs culturelles et sociales de la communauté.

En effet, après la première édition du tournoi de l’UEMOA tenue à Ouagadougou au Burkina Faso, l’organisation de la deuxième édition de ce tournoi a été donnée à notre pays pour fêter l’intégration entre les pays de la communauté de l’UEMOA.


La soirée de l’intégration

Depuis le dimanche 2 novembre dernier, le coup d’envoi de cette compétition a été donné par le président de la République, Son Excellence M. Amadou Toumani Touré. De ce jour à aujourd’hui, la fête de l’intégration s’est déroulée dans tous les aspects entre les différents participants.

En plus des sports, des officiels et autres invités de marque, la commission nationale d’organisation a organisé une soirée spéciale dédiée à l’intégration le vendredi soir à l’espace culturel “Café des Arts” au Palais de la Culture de Bamako. Tous les participants de toutes les nationalités ont effectué le déplacement pour partager cet instant de bonheur.

Présidée par M. Karim Doumbia, président de l’Association des Journalistes Sportifs du Mali (AJSM), cette soirée a vu la participation de M. Babaka, président de la commission permanente d’organisation au niveau de l’UEMOA, beaucoup d’autres invités étaient de la fête, notamment le reporter sportif de RFI, Evic Mamoud. Tous les invités ont mangé sous les mélodies des cantatrices maliennes et les sons de nos célèbres instruments tels que la kora, le N’Goni, les Djembés…

A tous les niveaux, l’union et la fête étaient les mots clés. La franche amitié entre les journalistes maliens et des autres pays témoigne de l’intégration effective et de l’entente entre les différents pays de l’union.

Moussa KONDO (Stagiaire)

10 Novembre 2008