Partager

Cheick Oumar Sissoko ministre de la culture, Gaoussou Drabo ministre de la communication et des nouvelles technologies, Hamed Diane Séméga ministre des mines, de l’énergie et de l’eau, Mme Ba Awa Kéïta ministre de l’emploi et de la formation professionnelle, Prince Emmanuel Ngassa Happi président du Fisavet-Aoc, Mme Cissé Fatoumata Kouyaté présidente de l’Association malienne des agences de voyage et du tourisme (AMAVT), étaient présents à la cérémonie.

Les représentants de 11 pays d’Afrique de l’Ouest et du centre participent à ces travaux.

Contraintes entravant le bon fonctionnement des agences de voyage, tels que la hausse continue du prix du pétrole qui grève le coût du transport aérien, multiplicité des taxes sur les billets d’avion, et baisse du pouvoir d’achat de la clientèle, ont été évoquées par Mme Cissé.
Et ces contraintes, selon la présidente de l’Amavt, doivent pousser les acteurs du secteur à se serrer les coudes afin de relever les grands défis.

Décisions prises à la fin des travaux de ce 8ème congrès du Fisavet-Aoc, trouveront un écho certainement favorable auprès du ministère de l’artisanat et du tourisme, a estimé la présidente de l’Amavt.

Pour le président de Fisavet-Aoc, bien que les agences de voyage soient des partenaires incontournables des compagnies aériennes auxquelles elles fournissent plus de 75% de leurs recettes, ces dernières en Afrique de l’Ouest et du Centre, malheureusement, au lieu de renforcer cet acquis par une augmentation de la commission qu’elles versent aux agences et qui est source de génération d’emplois, l’ont récemment diminuée de 9 à 7%.

Détermination du gouvernement à faire jouer au secteur privé un rôle de premier plan dans le développement économique et social de notre pays, a été réaffirmée par le ministre de l’artisanat et du tourisme.

Actions menées ces dernières années, comme l’inscription du tourisme dans le projet d’appui aux sources de croissance afin de disposer de moyens d’intervention en faveur de la promotion du secteur, et la promotion du tourisme sur les marchés émetteurs de touristes afin de faire connaître et apprécier le produit touristique malien, sont la preuve de cet engagement des autorités maliennes, a estimé le ministre Ba.

08 décembre 2005.