Partager

Quelque 11 millions de personnes sont en situation de « grave insécurité alimentaire » au Sahel, a indiqué mercredi l’organisation de l’ONU pour l’agriculture et l’alimentation (FAO), lançant un appel aux dons pour soutenir les petits agriculteurs et éleveurs. « Les familles pauvres ont épuisé leurs stocks de nourriture et sont confrontées à des prix alimentaires élevés dans l’attente de la prochaine récolte », a indiqué dans un communiqué l’organisation dont le siège est à Rome. La FAO s’inquiète du fait que « seuls 19,4 millions (de dons) ont été reçus » jusqu’à présent, sur les 113,1 millions de dollars nécessaires et que l’organisation dépendant de l’ONU avait comptabilisés en début d’année. Grâce à ces dons, la FAO a déjà pu « apporter un soutien à 1,6 million de cultivateurs, de pasteurs et d’éleveurs » de cette région du sud du Sahara. La situation est particulièrement préoccupante dans le nord du Mali, le nord du Nigeria et les pays voisins. L’état nutritionnel des enfants de moins de cinq ans demeure alarmant. »Cette année, la période de soudure (ou +saison de la faim+) a commencé plus tôt que d’habitude à cause des effets négatifs de la crise de 2012 sur les ménages les plus démunis », contraints de vendre leurs céréales pour payer leurs dettes, précise encore la FAO. AFP.