Partager

Mme Diarra Maïmouna N’Diaye, directrice Générale de Team Call Center signe et persiste « Nous ne disposons ni de ressources humaines, ni de matériels techniques pour mettre un client Orange-Mali sur écoute téléphonique»

En rencontrant hier la presse, la Directrice générale de Team Call Center, Mme Diarra Matel N’Diaye a précisé que son entreprise n’a ni les ressources humaines ni les matériels techniques nécessaires pour mettre un client d’Orange-Mali sur écoute téléphonique. Et Team Call Center ne dispose d’aucun serveur d’Orange-Mali dans le cadre de la gestion de son service client. Selon elle, le travail de Team Call Center est de réceptionner les appels des clients d’Orange qui ont des problèmes pour recharger leur carte ou des cas de réclamation. Sinon, tous les cas délicats sont gérés par la direction d’Orange-Mali.

Depuis un certain temps, Team Call Center est confronté à une campagne médiatique au niveau de certains organes de presse. Pour éclairer l’opinion nationale, la Directrice générale de cette structure, Mme Diarra Maïmouna dite Matel N’Diaye a rencontré, hier, les journalistes. Il s’agissait pour elle de donner la version de sa structure suite à l’affaire du comité syndical et au remerciement de certains télé-conseillers dont les contrats ont pris fin le 30 avril ainsi que l’accusation portée contre sa société de mettre les clients d’Orange-Mali sur écoute téléphonique.

Concernant les abonnés d’Orange-Mali mis sur écoute à Team Call Center, Mme Diarra Maïmouna N’Diaye a été très claire sur ce sujet : « nous n’avons ni les ressources humaines ni les matériels techniques pour mettre les clients de la société Orange-Mali sur écoute téléphonique. C’est une fausse information pour ternir notre image. Sinon, depuis 2007, Team Call Center ne dispose d’aucun serveur d’Orange-Mali dans le cadre de la gestion de son service client. Tout est géré à distance par le partenaire. Notre travail est de réceptionner les appels des clients d’Orange-Mali en cas de problème. Sinon, les cas délicats sont gérés à la direction d’Orange-Mali ».

Avant de préciser que : « A ma connaissance, le législateur malien est très regardant sur ce plan et ne permet aucun enregistrement. Si tel avait été le cas ne serait ce qu’une seule fois, nous serions aujourd’hui devant les tribunaux sur convocation du législateur pour répondre de ces actes. Pour vous dire qu’à ce jour aucune structure ne peut le faire « .

Parlant des cas de licenciement abusif de certains employés, Mme Diarra Maïmouna N’Diaye a donné des éclaircissements sur ce sujet. Selon elle, il s’agit bien de la fin normale de contrat de certains télé-conseillers : « conformément aux procédures en vigueur, nous avons fait une évaluation des intéressés.

Sur les 15 contrats qui arrivaient à terme, cinq n’ont pas été reconduits, deux pour mauvais comportement et mise en danger de l’activité, un pour absentéisme et retards notoires à la production malgré les nombreuses mises en garde, deux pour incapacité d’occuper cette fonction, selon les attestations soumises ».

Pour le cas d’un certain Hama I. Doumbo, son dossier a été transmis à l’inspection du travail. Ce dernier, selon Mme Diarra Maïmouna N’Diaye, avait saisi la direction de Team Call Center à travers une correspondance pour un changement de poste compte tenu de son état de santé.

Étant donné qu’aucun poste n’était disponible, dira-elle, « nous avons saisi l’inspection du travail qui lors de la séance de conciliation a demandé à Mr Doumbo d’apporter la preuve qu’il s’agit d’une maladie professionnelle. Après trois mois d’attente, Doumbo n’ayant pu apporter les preuves, l’inspection du travail a répondu que nous pouvons rompre notre relation contractuelle avec lui. Le lendemain, Mr Doumbo est venu prendre son courrier, au même moment, nous parvenait la convocation du tribunal de travail concernant ce monsieur. Ce dossier se trouve actuellement au niveau du tribunal ».

Alou .B.HAIDARA

11 Octobre 2013.