Partager

On a l’impression que les agents de l’Autorité Routière sont en train de suer sous la pluie. Malgré les efforts déployés par cette structure, on constate une dégradation continuelle des routes.

La majorité des routes, surtout à l’intérieur de la capitale sont quasi impraticables. Elles sont généralement parsemer de nids de poules. Et en cette période d’hivernage, la situation se complique davantage. En effet, circuler sur ces routes devient de plus en plus difficile.

L’Autorité Routière est interpellée à redoubler d’efforts pour trouver des solutions durables à ce cycle infernal de dégradation des routes.

A défaut de les refaire, elle doit s’investir à boucher le maximum de trous à travers la ville. Car l’état de la route a aussi sa part de responsabilité dans les accidents de la circulation routière.

Dado CAMARA

25 Juillet 2008