Partager

La décision du Maroc de retirer sa confiance à l’émissaire de l’ONU au Sahara occidental Christopher Ross, est « infondée » et « arbitraire », a déclaré vendredi à l’agence algérienne APS le Front Polisario. Le Maroc a accusé jeudi M. Ross de mener un travail « partial et déséquilibré », quelques semaines après un rapport des Nations unies sur cette zone conflictuelle, et annoncé qu’il lui retirait sa confiance. Le rapport de l’ONU mettait en cause des agissements des autorités de Rabat au Sahara occidental, occupé par le Maroc depuis 1975 et revendiqué par le Polisario, soutenu par Alger. M. Ross avait été désigné en janvier 2009 émissaire spécial pour le Sahara par le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon. « Le Maroc veut s’arroger, sans vergogne, le droit de dicter au Secrétaire général de l’ONU le contenu de ses rapports au Conseil de sécurité et de décider de la conduite que doit suivre » M. Ross, a encore estimé le Polisario. Le Polisario a renouvelé « sa volonté poursuivre son soutien et sa coopération loyale » avec M. Ross et a lancé un « appel pressant » au Conseil de sécurité pour qu´il prenne les « mesures et décisions nécessaires à même de sauvegarder et protéger l´autorité de l’ONU ». AFP.