Partager

Dans la vie, la critique constitue le meilleur outil de corriger ses erreurs, de se perfectionner afin d’atteindre le summum de la connaissance. Ainsi, plusieurs supérieurs en font de leur habitude pour que la jeune génération puisse se parfaire. Cependant, certains ont horreur des critiques, ils se sentent bien offensés quand ils sont touchés, ou que leur œuvre a été indexée pour des insuffisances.

« La critique peut être désagréable, mais elle est nécessaire. Elle est comme la douleur pour le corps humain : elle attire l’attention sur ce qui ne va pas » ; dixit Winston Churchill, homme politique. Comprenez par cette citation que la critique est un mal nécessaire qui forge la personnalité. Malgré tous ces éloges, elle (Critique) est vue d’un mauvais œil. Une catégorie de personnes préférait être chassée d’un lieu que d’être la cible de la critique de la part de leurs patrons. « Je choisirais être radié que de me voir critiquer par un être humain comme moi. C’est un affront à ma personne » ; a déploré la critique, le jeune Lassana BARRY.

Pour répondre à ce jeune Lassana BARRY, qui peut même se bagarrer à cause de la critique, Mohamad DOUCOURÉ son professeur qui est assis juste à côté de lui pendant son interview, se lève et s’adresse directement à son élève : « Lassana BARRY, j’appelle ça de l’ignorance. On doit être blindé contre les critiques car, c’est à travers elles que l’être peut se surpasser, quiconque ne comprend pas cela, se dirige vers son propre échec ». Et le jeune réplique : « Je préfère alors mon échec ».

Dans le monde, il existe plusieurs personnes comme Lassana BARRY qui ont une dent contre la critique et qui ne font pas de cadeaux à ceux qui se disent, s’autoproclament les maîtres de critiques. Affisatou N SAMAKÉ, cette animatrice partage la pensée du jeune homme. « Quand j’entends, critique d’arts, critique littéraire ou je ne sais quoi encore, je m’énerve. Ces personnes qui critiquent ne pourront même pas faire mieux. Je suis animatrice et quand je mets un extrait de mon émission sur mon statut, quand tu me critiques, je te bloque, c’est aussi très facile »; dit-elle.

« La critique est la puissance des impuissants », de Lamartine, artiste et écrivain. En effet, elle (Critique) constitue la cheville ouvrière de toutes personnes qui se trouvent très faible dans son domaine d’intervention. Elle se position ainsi comme l’ossature d’une connaissance forgée. Toutefois, elle doit obéir à une règle. « Les gens doivent comprendre que la critique, ce n’est pas le procès de quelqu’un. Elle est juste un guide pour des apprenants. Cependant, tout le monde ne peut pas critiquer. Dans la critique, on doit miser beaucoup sur le choix des mots, le ton et le geste. Tous ceux-ci doivent être maitrisés. A défaut, on doit se taire pour ne pas offenser celui qu’on critique » ; a déclaré Youssouf KANÉ, critique d’arts.

La critique est un moyen de prendre conscience de ses faiblesses afin d’aller de l’avant. Cependant, elle doit être faite de telle sorte que les concernés ne soient pas offensés.

Adama SANOGO

@Afribone