Partager

La Cour pénale internationale (CPI) tiendra une audience à huis clos pour déterminer si l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, soupçonné de crimes contre l’humanité, est en assez bonne santé pour assister aux procédures, a annoncé la CPI mercredi. L’audience débutera le lundi 24 septembre dans l’après-midi et se poursuivra le mardi 25 septembre dans la matinée, a la juge Silvia Fernandez de Gurmendi dans un document rendu public, rappelant qu’un rapport sur la santé de l’ex-président de Côte d’Ivoire, demandé par la défense, avait été remis le 19 juillet à la Cour. La CPI avait indiqué avoir désigné en juin trois experts, à la demande de la défense, pour « procéder à un examen médical de M. Gbagbo dans le but d’évaluer son aptitude à participer à la procédure portée contre lui ». L’audience de confirmation des charges contre l’ancien président âgé de 67 ans avait été reportée le 3 août, afin que la défense et l’accusation puisse soumettre leurs observations sur le rapport sur la santé de M. Gbagbo. Un premier report avait eu lieu, la Cour désirant permettre à la défense d’utiliser de manière efficace des ressources additionnelles, dont un poste d’assistant juridique supplémentaire, qui avaient été mises à sa disposition. AFP