Partager

Dix ans de prison pour le caissier indélicat de Kafo Jiginew

La troisième journée des travaux de la Cour d’assises, en transport dans la cité de balanzans, a vu la condamnation à 10 ans de réclusion de Issa Traoré pour avoir détourné la somme de 74 800 000 FCFA dans la caisse Kafo Jiginew de Banko, un village du cercle de Dioïla.

Issa Traoré, alors responsable de la caisse d’épargne et de crédit Kafo Jiginew de Banko, faisait sortir illégalement de l’argent tout en utilisant les noms des membres de sa famille. Il lui est ainsi reproché d’avoir viré la somme de 37 millions de FCFA dans le compte de son frère Souleymane Traoré actuellement en Espagne.

Issa Traoré, fort de son statut de caissier, établissait après chaque opération de retrait deux arrêtés de crédit. C’est après son arrestation, selon la partie civile, qu’il a été découvert que le spécialiste de ces opérations de retraits frauduleux opérait ainsi.

Après son arrestation, il a été trouvé sur lui des arrêtés de retrait de 9 millions, puis de 26 millions de FCFA. Même en reconnaissant son forfait, Issa Traoré a déclaré qu’il n’a pas souvenance d’être l’auteur du détournement des 74 800 000 FCFA. Il déclara ne reconnaître que le montant de 37 millions de FCFA.

Quant aux autres personnes citées comme complices, à savoir Seydou Fomba, Seydou Ballo, Sékou Souleymane Traoré et Souleymane Fomba, elles ont reconnu devoir individuellement de l’argent avec des montants de niveaux différents à Kafo Jiginew. Ils ont tous plaidé non coupables, à l’instar de Lassine Togola, contrôleur à Kafo Jiginew au moment des faits. Mais, il faut souligner que la défense des accusés, qui était assurée par Maîtres Djibrila Malick Maïga, Daman Coulibaly et Ibrahima Diawara, l’a brillamment défendu.

Pour une fois, les hommes en robe noire ont utilisé toutes sortes de méthodes pour arriver à convaincre les magistrats et les assesseurs de la Cour. L’accusé lui-même, dans son aveu, a demandé la clémence de la cour, tout en jurant qu’il ne répétera plus de tels actes.Il est ressorti des plaidoiries des avocats de la défense que le truand Issa Traoré a utilisé et joué sur l’analphabétisme des autres membres de la caisse pour arriver à ses fins.

Dans son réquisitoire, le ministère public représenté par Kébé, Procureur de la République à Ségou, avait demandé la prison à perpétuité contre Issa Traoré. Mais la Cour, après délibération, a infligé 10 ans de réclusion à Issa Traoré, le paiement d’une amende de 300 000 FCFA et le remboursement de la somme de 74 800 000 FCFA, l’équivalent du montant détourné. Il a plutôt bénéficié des circonstances atténuantes.

Zhao Ahmed BAMBA

Envoyé spécial

11 Juillet 2008