Partager

L’ouvrage de l’économiste malien Karamoko Kane a fait l’objet d’une dédicace le 16 avril 2009 à Yaoundé.

200 pages pour formuler la mort de la corruption en Afrique. Les langues locales expriment mal le cancer qu’est la corruption. Karamoko Kane s’inspire donc d’un scandale de football, sport culte en Afrique, pour illustrer l’une des manifestations malheureuses de ladite gangrène.

Il se sert, peut-on lire, du cas d’un arbitre invité par ses corrupteurs au siège de leur ambassade au Caire pour lui proposer 25 millions de F CFA. C’était en échange de ses faveurs lors d’un match qualificatif à la coupe du monde 2006. Le contre-modèle cité dans l’avant propos accorde à l’auteur malien de définir la corruption à l’introduction. Elle est donc « l’utilisation abusive d’une fonction à caractère public à des fins d’enrichissement personnel ».

Le corps du livre

L’ouvrage se fragmente en cinq blocks interdépendants et équilibrés en nombres de pages. Le chapitre premier mesure et classe la corruption en termes d’abus de fonction, de blanchiment d argent ou de conflit d intérêt. La chèvre, entre guillemet, broute là où elle est attachée, écrit l’universitaire. Le lecteur découvre les manifestations réelles de la corruption dans le chapitre II. La gangrène pourrit les secteurs éducatifs, sanitaires et judiciaires. Le chapitre III parle aux économistes.

Il identifie un marché de la corruption structuré avec la rencontre effective d’une offre et d’une demande. Démonstration en est faite, formules mathématiques à l’appui. Le chapitre IV prête son énoncé à l’ensemble du livre. Il constate surtout qu’en Afrique, « les fonctionnaires font semblant de travailler et l’Etat fait semblant de les payer ».

Ensemble de solutions

Le reste de l’ouvrage propose des pistes de sorties de crise. D’abord, il insiste sur la nécessité de reformer la fonction publique africaine. Ensuite, le Malien pose comme exigence l’urgence de revaloriser les salaires. Par ailleurs, l’homme de science renforcer l’idée de la description rigoureuse des postes de travail avant le recrutement des fonctionnaires et jamais l’inverse.
Karamoko Kane suggère des indications bibliographiques récentes pour élargir l’horizon de compréhension dudit phénomène. La politique du ventre et L’âme nègre sont des livres capables d’apporter des compléments d’informations aux lecteurs.

Télesphore MBA BIZO, Journalist-Translator, Cameroon Radio Television,

07 Mai 2009