Partager

La mairie de Terrassa en Espagne et son département de coopération internationale sont aujourd’hui des partenaires crédibles et fidèles du cercle de Kita, principalement de la commune de Kotouba. Dans cette localité, les partenaires espagnols viennent de réaliser deux nouveaux forages qui ont été inaugurés le vendredi 10 janvier 2014. Ces équipements qui viennent s’ajouter à deux autres forages qui avaient été inaugurés en janvier 2013, contribuent à étancher la soif des populations de la localité.

Les populations des hameaux sédentaires de Mouti (village de Sanansaba) et de Karatani (village de Samakoutou), tous de la Commune de Kotouba, cercle de Kita ont manifesté un grand ouf de soulagement, le vendredi dernier. Une occasion pour elles de dire un grand merci à la ville de Terrassa. En effet, ces deux hameaux, à l’image de plusieurs villages de Kotouba ont d’énormes difficultés d’accès à l’eau potable, mais aussi de l’hygiène et de l’assainissement mettant en danger la vie des populations.

Celles-ci doivent parcourir plus d’une vingtaine de kilomètres pour s’approvisionner en eau au niveau des marigots et mares, des eaux, dont malheureusement, la qualité n’est pas garantie pour la consommation. Pour remédier à la crise d’eau, l’association Dèmè des ressortissants de la localité en Espagne, en partenariat avec la Mairie de Terassa et son Département de Coopération Internationale a réalisé deux forages à Mouti, et à Karatani pour un coût total de 23.000 euros, soit 15 065 000 FCFA FCFA. Ces infrastructures ont été inaugurées en grande pompe, le vendredi dernier en présence d’une délégation venue d’Espagne pour la circonstance. Ces nouvelles réalisations viennent magnifier une fois de plus cette coopération décentralisée qui a déjà abouti à beaucoup d’actions de développement dans les cinq villages de la commune de Kotouba (Nafadji, Sidjan, Sanansaba, Kotouba et Samakoulon) ainsi que les hameaux environnants.

Les populations ainsi que les autorités communales ont prié pour la continuation de la collaboration entre Terrasso et l’association Dèmè.

Il faut souligner que le partenariat entre l’association Dèmè et la ville de Terrassa a déjà permis l’électrification solaire de la mairie, de l’école et du CSCOM de Kotouba, ainsi que de la maternité et de l’école de Samakoulou.

Youssouf Camara

L’Indépendant du 21 Janvier 2014