Partager

Cette contribution permet au Fonds mondial de relancer la prévention, le traitement et les soins afin d’accélérer la réponse qu’il faut donner d’urgence à ces trois maladies.

On estime à 6 millions le nombre de personnes qui meurent chaque année du sida, de la tuberculose et du paludisme. En réponse à cette situation, le Fonds mondial a été institué en 2002.

Il s’agit d’un mécanisme de financement destiné à récolter, gérer et verser des ressources supplémentaires pour lutter contre le VIH/Sida, la tuberculose et le paludisme dans les pays en développement où ces maladies dites «maladies de la pauvreté» sont prédominantes.

23 août 2005