Partager

col.jpg

Tout est parti d’une histoire de sachet de colas que le mari, Lamine, aurait ramené à la maison. Lorsqu’il déposa le paquet dans la chambre, son épouse, Bousso, prit une noix et la cassa pour la croquer. C’était suffisant pour que Lamine pique une colère noire. Il s’est attaqué à sa femme et une bagarre s’en est suivie dans la maison. Malheureusement, dans la confrontation, le mari a fracturé le bras gauche de son épouse avant que les voisins accourent pour les séparer.

La dame qui se tordait de douleur, ruminait sa colère à la recherche d’une occasion pour se venger. La nuit tombée, au moment où Lamine effectuait sa prière, Bousso l’attaqua par surprise et lui versa de l’eau chaude qu’elle avait pris le soin de porter à ébullition.

Ce sont les cris stridents du mari qui alertèrent le voisinage. Les voisins venus à la rescousse, ne purent que constater les dégâts. Le brûlé fut immédiatement transporté à l’hôpital pour des soins. La femme aussi a été acheminée à l’hôpital pour soigner son bras cassé.

Des certificats médicaux seront ensuite délivrés au mari et à la femme. Pour Lamine, avec une incapacité temporaire de travail de quarante jours tandis que Bousso en a eu pour trente jours.

Munis de ces documents, tous les deux portèrent plainte. Ils furent tous les deux arrêtés et déférés ensemble au parquet.

Unis dans la joie comme dans la peine.

seneweb – 3 mai 07