Partager

« Il n’y a pas de militant de la première heure ni de la seconde heure à la CODEM » dixit Poulo

Dans le but de se renforcer pour les échéances futures, la Convergence pour le Développement du Mali (CODEM) vient d’absorber le parti Liberté Solidarité et Justice (LJS). Pour officialiser l’événement, les premiers responsables du parti de la quenouille ont organisé, le dimanche 21 février, à Koutiala, un meeting pour sceller la fusion des deux partis et proclamer le protocole d’accord signé à cette occasion. La rencontre s’est tenue en présence du président de la CODEM, Housseini Amion Guindo, de celui de la LJS, Adama Goïta, des responsables des deux partis et de plusieurs maires du Cercle de Sikasso.

Le parti LJS est désormais dissout au sein de la CODEM. Au terme du protocole d’accord de fusion, il est convenu l’attribution de deux postes de vice-présidence au parti LJS au sein du Bureau National de la CODEM.

En outre, il est décidé que la présidence de la CODEM de Koutiala sera pilotée par le parti LJS dissout.  » Le parti LJS perd de facto son sigle, son logo et tout ce qui relève de son attribut distinctif au profit de la CODEM », lit-on dans le Protocole.

Puisque l’union fait la force, les deux partis se sont mis d’accord sur « l’engagement formel de se consacrer, à travers leur commune volonté, au renforcement du parti, à la défense de la nation et à la cohésion nationale du pays « .

Il faut rappeler que cette fusion est le fruit de plusieurs semaines d’échanges et de négociations. Discussions précédées par l’adhésion, la semaine dernière, de 44 conseillers LJs au parti de la quenouille.

La LSJ et la CODEM sont arrivées à la conclusion que, après une analyse de la situation politique nationale, seule l’union dans l’entente et la compréhension, permettra à notre pays d’avancer avec assurance sur le chantier du développement.

Le congrès extraordinaires organisé à Koutiala le 11 février, a permis à la LSJ de s’associer à la CODEM pour rendre solennelle cette fusion.

Le président du CODEM, Housseini Amion Guindo a affirmé, dans son intervention lors de ce meeting, qu’ « il n’y a ni militants de la première heure ni de seconde heure, l’heure est donc à la solidarité et à la cohésion en préservant cet acquis en toute humilité. La porte de la CODEM est ouverte à tous les partisans de bonne volonté ».

Le parti de la quenouille ne baisse pas la main s’il s’agit du développement du Mali. C’est ainsi que le président du parti, l’honorable Housséini Amion Guindo dit Poulo a saisi cette occasion pour faire un don de 500 000 F CFA à l’Union Nationale des Femmes Musulmanes section de Koutiala. Don remis à Mme Lalaicha Diarra, présidente d’organisation du meeting.

Elle dira que ce n’est pas tous les hommes politiques qui tiennent compte des associations musulmanes, c’est un atout pour Poulo et ses amis qui viennent ainsi de conquérir Koutiala, la capitale du coton et ses environs. Histoire de démontrer de prouver que la CODEM est véritablement le parti de la quenouille, donc, du… coton.

Korotoumou DOUMBIA

Envoyée spéciale

23 Février 2010.