Partager


A l’issue d’une assemblée générale des journalistes de la presse écrite et parlée, tenue le jeudi 5 avril dernier, à la maison de la presse du Mali, une nouvelle association de journalistes a vu le jour. Il s’agit de la Convention des Journalistes Professionnels du Mali (CJPM). Elle a comme objectif d’aider les journalistes à se professionnaliser, promouvoir l’accès à l’information, tisser l’entraide et l’esprit de complémentarité entre les journalistes, assurer la formation des formateurs, protéger les journalistes et favoriser les débats en confrontant les idées. Ce n’est pas tout. La CJPM entend également favoriser la création d’une fédération nationale des journalistes du Mali, et ouvrir des débats fructueux avec l’ASSEP, l’URTEL et le gouvernement et d’autres partenaires sur l’adoption de la convention collective de la presse.

Après l’adoption des statuts et du règlement intérieur de l’association, un bureau de 15 membres a été mis sur place. Il est présidé par Chahana Takiou de «L’Indépendant» avec comme vice-président, Birama Fall de «Le Républicain» et Diossé Traoré de la Radio FR3.

Le poste de secrétaire général est revenu à Kassim Traoré de Klédu. Il est secondé par Markatié Daou de l’Indicateur du Renouveau. Le poste de trésorier général est revenu à Abdrahamane Dicko des Echos avec comme adjoint Daba Balla Kéïta de «Nouvel Horizon».

Dassidiki Touré de Guido occupe le poste de Commissaire aux comptes. Celui qui est chargé des relations extérieures est Amadou Maïga de la radio Liberté. Son adjoint est Laya Diarra de «Le Soir de Bamako». Le secrétariat à l’organisation est dirigé par Abouba Yattara du Soleil. Il est secondé par Mme Doumbia Fatoumata Mah Thiam Koné de «Bamako Habdo».

Le poste de secrétaire à la communication est revenu à Boubacar Kanté du Progrès. Il est secondé par Aminata Mariko du Soleil. Enfin, le secrétariat aux conflits a été attribué à Fakara Faïnké de «L’orage».

En plus de ces 15 membres qui forment le bureau, la CJPM comprend également 5 présidents d’honneur. Il s’agit de Aïssata Cissé de l’ORTM, Souleymane Drabo de «L’Essor», Saouti Haïdara de «L’Indépendant», Sambi Touré de l’ASSEP et Yaya Sangaré de l’URTEL.

Alassane DIARRA

11 avril 2007.