Partager

La Chine a annoncé jeudi un doublement à 20 milliards de dollars de ses crédits à l’Afrique, un geste qui reflète sa présence croissante sur ce continent, tout en s’engageant à faire profiter davantage l’Afrique de ses investissements. L’annonce des crédits a été faite par le président chinois Hu Jintao en présence de son homologue sud-africain Jacob Zuma, du président du Bénin et de l’UA Boni Yayi ainsi que du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, à l’ouverture de la cinquième conférence ministérielle du FOCAC. « Les destinées de la Chine et de l’Afrique sont étroitement liées, et leur amitié est profondément ancrée dans les peuples chinois et africains », a assuré le président chinois dans son discours d’ouverture. La coopération avec la Chine « crée des opportunités pour les pays africains de diversifier leurs économies, de créer des emplois et d’améliorer la santé et l’éducation », a assuré de son côté Ban Ki-moon. Le président sud-africain a quant à lui remercié la Chine de traiter les pays africains en « égaux », tout en mettant en garde contre la persistance d’une relation commerciale déséquilibrée dans laquelle l’Afrique fournit avant tout des matières premières. AFP.