Partager

La Chine a appelé mardi à la libération immédiate de 29 de ses ressortissants retenus en otages par des rebelles soudanais et a envoyé une équipe sur place pour tenter de dénouer la crise. « La Chine appelle toutes les parties à rester calmes et à faire preuve de retenue, à assurer la sécurité du personnel chinois et à le libérer rapidement pour raisons humanitaires », a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Liu Weimin. Les rebelles du Kordofan-Sud nous ont déclaré lundi que les 29 ouvriers chinois, décrits comme des otages par l’armée soudanaise, étaient en bonne santé et seraient libérés dès que la situation le permettrait. Arnu Ngutulu Lodi, porte-parole des rebelles de la SPLM-N a rejeté une affirmation du gouverneur de cet État selon lequel 14 ouvriers chinois enlevés par les rebelles auraient été libérés. La Chine est un partenaire économique et politique crucial pour Khartoum, sous le coup de sanctions économiques américaines depuis 1997. Elle est le principal investisseur étranger dans le secteur pétrolier, le plus gros acheteur de brut soudanais et un important fournisseur de matériel militaire. AFP.