Partager

Le Congrès national africain (ANC), au pouvoir en Afrique du Sud, a renoncé mercredi à faire appel contre une décision de justice interdisant la chanson anti-apartheid « Tirez sur le Boer » (le fermier blanc), considérée comme un appel à la haine. Un tribunal avait jugé en septembre 2011 le président de la Ligue de jeunesse de l’ANC, Julius Malema – démis de ses fonctions depuis -, coupable d’incitation à la haine pour avoir repris dans ses meetings la chanson « Dubula ibhunu » (Tirez sur le Boer, en zoulou). Le jugement lui interdit de chanter à nouveau cet hymne de la lutte anti-apartheid. L’ANC faisait valoir que le mot « ibhunu » –qui vient du mot « boer », désignant les fermiers en afrikaans, mais aussi les Afrikaners, descendants des colons hollandais arrivés en Afrique du Sud au XVIIe siècle– signifie tout simplement « oppresseur » dans la chanson. La chanson, populaire au début des années 1990, était chantée lors de rassemblements politiques et pendant les funérailles de militants anti-apartheid. Quant à Julius Malema, il a depuis été exclu de l’ANC pour indiscipline et d’autres motifs. Il a à plusieurs reprises ignoré l’interdiction ou l’a contournée en chantant « Kiss the Boer » (c’est-à-dire « embrassez le Boer », au lieu de la version anglaise « Kill the Boer »). AFP.