Partager

«A bas Bittar !» voici le cri de guerre des manifestants, devant les locaux de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali (CCIM). Cette manifestation, qui a eu lieu hier matin, a été organisée par la Fédération des Commerçants et Prestataires de Services (FCPS). Les manifestants estiment que le Bureau présidé par Jeamille Bittar s’est rendu coupable de mauvaise gestion. Et que son mandat n’est plus de saison.

Selon Sekou Diallo, secrétaire général de la FCPS, le mandat de l’équipe de Jeamille Bittar a pris fin depuis Octobre 2010. «A ce jour, le délai de la mandature de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali, fixé à quatre ans, est dépassé depuis Octobre 2010. Mais Jeamille Bittar sous la protection du régime d’ATT, s’est maintenu contre vents et marées à la tête de la CCIM. La FCPS interpelle les nouvelles autorités pour que justice soit faite, par rapport aux actes d’exclusion des vrais opérateurs économiques au sien de l’Institution, de la violation flagrante des textes réglementaires », a-t-il dit.

Avant d’exiger l’audit de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali: « face à la gestion calamiteuse de la CCIM, la FCPS exige l’audit de la gestion de la CCIM par Bittar et ses acolytes ; la mise en place d’une délégation spéciale, avant l’organisation d’élections fiables et transparentes ».

Le secrétaire général de la Chambre de Commerce a promis de donner suite aux revendications des manifestants avant mardi prochain. Aussi Sekou Diallo, a invité les manifestants à se disperser. Mais auparavant, les manifestants ont promis de revenir à la charge. Du moins, si aucune suite favorable n’est donnée à leurs doléances d’ici lundi.

Mamadou Togola

Canard Déchainé du 18 avril 2012