Partager

La Communauté des Etats sahélo-sahariens (Cen-Sad), en partenariat avec la Fondation Hunns Seidel, organise, du 12 au 14 juillet, un atelier de renforcement des capacités des membres de la Commission électorale nationale indépendante (Céni). L’ouverture de l’atelier a eu lieu hier à l’hôtel de l’Amitié de Bamako sous la présidence du chef de cabinet du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Housseïni Touré, en présence du secrétaire général de la Cen-Sad, Ibrahim Sani Abani ; du représentant de la Fondation Hunns Seidel, Guy Zougrana, et du président de la Céni, Amadou Ba.

La communauté des Etats sahélo-sahariens (Cen-Sad), conformément aux prescriptions de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement à l’effet de soutenir le processus démocratique et l’état de droit dans les Etats membres, apporte un soutien aux Etats membres à travers des séminaires de renforcement des capacités des structures chargées de l’organisation des élections. C’est ainsi que le secrétaire général de la Cen-Sad, avec l’appui de la Fondation Hunns Seidel, a décidé d’organiser ce séminaire de renforcement des capacités de la Céni au Mali.

Selon le secrétaire général de la Cen-Sad, Ibrahim Sani Abani, lors du sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement qui s’est tenu à Ndjamena le 16 février 2013, la Cen-Sad s’est résolument engagée pour une sortie de crise et une consolidation de l’ordre constitutionnel et démocratique au Mali. C’est dans ce cadre, dit-il, que la Cen-Sad en partenariat avec la Fondation Hunns Seidel et l’Oif a eu à organiser en juin 2013, un séminaire de renforcement des capacités au profit des membres de la Céni et de ses démembrements à Bamako. D’où aujourd’hui, cette initiative similaire à celle de 2013, qui vise à renforcer les capacités des membres de la Céni à la maîtrise de toute la chaîne électorale.

Ibrahim Sani Abani a réaffirmé l’engagement de son institution à participer activement à la promotion de la gouvernance démocratique au Mali. Avant de rappeler que les membres de la Céni sont garants de la crédibilité, la sincérité et la transparence électorale. Il les exhorte à un comportement responsable, consciencieux, équitable et patriotique. Ibrahim Sani Abani a enfin rendu un hommage aux forces de défense et de sécurité du Mali pour leur patriotisme et leur sens élevé du sacrifice dans l’exercice de leurs missions.

Le représentant de la Fondation Hunns Seidel, Guy Zougrana, a félicité la Cen-Sad pour son engagement ferme dans l’intérêt partagé par tous les membres de cette communauté et ses partenaires, en vue de la stabilisation et de la consolidation de la paix et de l’entente sociale en Afrique. Il a rassuré les Etats membres de la Cen-Sad et les autorités du Mali quant à sa solidarité et son soutien indéfectible.

Pour sa part, le chef de cabinet du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Housseïni Touré, a rappelé que tout ce qui concourt au renforcement des capacités des agents et des institutions en charge de la gestion des élections est salué par les plus hautes autorités du Mali. Il a exprimé, au nom du gouvernement, toute sa gratitude à l’ensemble des acteurs qui œuvrent pour la démocratie, le développement et la sécurité au Mali.

Dans son allocution, le président de la Céni, Amadou Ba, a rappelé que son institution est un des organes de gestion des élections au Mali. Selon lui, la Céni est une autorité indépendante composée aux niveaux national, régional, local communal et dans les juridictions diplomatiques et consulaires de façon paritaire des représentants des partis politiques de la majorité et de l’opposition et de la société civile.

Pendant les travaux, les participants avec les experts vont échanger sur les principes fondamentaux d’une élection démocratique ; la chaîne électorale (préparatifs, jour du scrutin et gestion de l’après élection) ; le mandat, rôles et responsabilités de la commission électorale ; la gestion des réseaux sociaux et l’internet face aux enjeux politiques ; les principes et règles de l’observation électorale nationale et internationale, etc.

Diango COULIBALY

Du 16 Juillet 2018