Partager

Toujours dans la mouvance de la campagne électorale pour la présidentielle du 28 juillet prochain, la candidate de l’alliance Chato 2013 a effectué le mardi 16 juillet dernier une visite à Kati et dans le Mandé plus précisément à Kangaba. Elle était accompagnée d’une forte délégation composée entre autres des membres de sa direction de campagne dont le coordinateur national des jeunes de l’alliance, Eli Diallo. Partout où elle est passée, Mme Haïdara Chato a été reçue avec tous les honneurs.

Première sortie officielle après le lancement de sa campagne le dimanche 14 juillet dernier dans la cité du Méguétan, la visite de Mme Haïdara Aïchata Cissé à Kati a été ponctuée par une rencontre à l’hôtel de ville. Cette rencontre visait à lui permettre d’échanger avec le maire et avec ses sœurs, les femmes qui accompagnées de leurs enfants.

Prenant la parole pour souhaiter la traditionnelle bienvenue aux hôtes, le maire de Kati, Hamala Haïdara a remercié Chato pour le choix porté sur sa commune pour l’accueillir après le lancement de sa campagne. Mme Haïdara, dira le maire de Kati est une femme exemplaire qui à la différence de beaucoup d’autres qui face aux agissements barbares et atroces des islamistes et autres bandits armés n’ont eu d’autres recours que d’aller se refugier sous d’autres cieux, a tenu à rester pour défendre contre vents et marées la cause des sans-voix. Selon M.Haïdara, l’homme tout comme la femme peut gouverner un Etat. L’essentiel, poursuivra-t-il, est d’avoir les compétences requises pour occuper le poste.

Étant d’une autre coloration politique et soutenant par conséquent le candidat investi par ce parti, le maire de Kati a accompagné la candidate investie de l’alliance Chato 2013 par des bénédictions. Une brave dame qu’il dit admirer de par les multiples actions louables et salutaires qu’elle a menées durant la longue occupation des régions du nord par des bandits armés. Parmi lesquels, les débats houleux diffusés notamment sur les antennes de TV5 monde et de France 24.

Rares sont les hommes, ajoutera le maire, qui peuvent se comparer à Chato. Abondant dans le même sens, la 4e adjointe au maire, Mme Doumbia Oumou Soucko a au nom de toutes les femmes de Kati, salué Mme Haïdara pour l’acte de bravoure et de patriotisme dont elle a fait preuve lors de la crise. Aussi, pour son courage à se porter candidate à la présidentielle face à l’adversité de 27 hommes.

Autant de qualités qui sont de nature à honorer toutes les femmes. Lesquelles dans leur combat pour l’obtention des postes de responsabilité, sont souvent confrontées à d’énormes pesanteurs socioreligieuses. Pour sa part, la représentante de la société civile, a invité toutes les femmes du Mali à accompagner Mme Haïdara ne serai-ce que par solidarité féminine. » Nous en avons assez fait pour les hommes tant sur le plan de la mobilisation, que sur le plan de l’organisation, également, en tant qu’électrices. Il est temps pour nous aussi de prendre les commandes de l’Etat et régner sur Koulouba « .

D’entrée de jeu, la candidate de l’alliance Chato 2013 a remercié ses sœurs d’être sorties massivement pour venir l’écouter. Eu égard à la crise qui prévaut dans la dernière région, Chato pense que le Mali a besoin d’un président qui a vraiment l’amour de sa patrie. » Les blancs nous ont aidé à moitié. Et pour achever le travail déjà enclenché, il nous faut un dirigeant qui sache dire non à l’extérieur.

Et j’estime avoir suffisamment du courage politique pour ce faire. Courage que j’ai su démontrer de par les actions que j’ai menées durant la crise » a déclaré l’élue de Bourem avant de dévoiler à l’assistance le contenu de son projet de société dont l’un des axes principaux demeure la défense du Mali. La sécurité du Mali, ajoutera Mme Haïdara passe par le renforcement des capacités des forces armées et de sécurité, la reconstruction et le développement intégral du pays.

Elle a par ailleurs exhorté ses sœurs à ne plus voter pour un candidat qui leur donne des t-shirts, des pagnes des Wax et autres, mais plutôt pour celui ou celle qui peut les appuyer dans la création des activités génératrices de revenus. Comme elle entend le faire une fois investie présidente de la nation.

Quant à l’étape de Mandé, elle a été marquée par des séries de salutations chez les chefs de village qui pour la circonstance, étaient entourés de leurs conseillers et d’autres notabilités. La délégation en partance pour Kangaba a fait escale dans plusieurs villages notamment Sodièni, Deguela et Kèla. Il s’agissait pour la candidate à travers ces visites, de s’incliner auprès des notabilités pour obtenir leurs bénédictions. Le reste appartenant à Dieu.

Rappelons qu’à son arrivée à Kati, Mme Haïdara Aïchata Cissé a tenu d’abord à s’arrêter à l’hôpital pour saluer les malades et leur souhaiter prompt rétablissement.

Ramata S KEITA

Envoyée spéciale

L’Indépendant du 18 Juillet 2013.