Partager

Après le mandé et les 6e et la 7e régions, c’était au tour de la 4e région Ségou d’accueillir la candidate de l’alliance Chato 2013. Outre la ville même des 4 444 et un balanzans, cette visite a conduit l’élue de Bourem successivement à Markala, Bla et à San où on lui a réservé un accueil triomphal. Cela malgré la fatigue de la nuit.

C’est dans la nuit du mercredi 24 juillet que Mme Haïdara Aïchata Cissé accompagnée d’une forte délégation composée entre autres des membres de son directoire de campagne a fait son entrée dans la ville de Ségou. Elle fut accueillie par des jeunes militants qui portaient des t-shirts faites à l’effigie de la candidate et sur lesquels on pouvait lire »

Mme Haïdara Aïchata Cissé, la présidente, Mali puissanci « Ils ont escorté la délégation au siège régional de l’alliance là où elle a livré son message en présence des milliers de militants constitués majoritairement de femmes et de jeunes. « Le PDES de Ségou vous soutient Mme Haïdara; les femmes, les jeunes et les associations AJS de Ségou placent leur espoir en Chato Cissé ; Ségou vous manifeste son engagement inconditionnel « . Tels sont entre autres les messages que l’on pouvait lire sur les banderoles qui étaient affichées sur place.

Prenant la parole, Mme Haidara a salué la population pour être sortie massivement pour venir l’écouter, et cela, même nuitamment. « Ma candidature n’est pas comme celle des autres candidats. Je ne me suis présentée au compte d’aucun parti politique ; je suis la candidate des Maliens. Ça été une chance pour moi que le PDES ne m’ait pas accepté « . Selon Mme Haïdara, le refus de sa candidature par le PDES alors qu’elle en était la vice-présidente prouve à suffisance l’échec des partis politiques. Un échec qui a été démontré par la crise que traverse le pays.

La candidate de l’alliance Chato 2013 a présenté brièvement les grands contours de son projet de société à la population de Ségou qu’elle compte mettre en œuvre une fois élue présidente. Le Mali a besoin d’institutions fortes. Pour cela, il lui faut un président qui a du courage politique. Et ce courage, j’estime l’incarner aujourd’hui eu égard aux actes que j’ai posés, a déclaré Mme Haïdara. Une fois élue à la présidence, l’élue de Bourem propose d’être l’aiguille et les fils pour coudre le peuple malien. Partant de là, recoudre le tissu social durement affecté par la crise.

Demba Diallo, le coordinateur PDES de Ségou non moins maire de cette ville a salué la population de Ségou pour la qualité de la mobilisation. A l’en croire, ce ne sont pas seulement les Ségoviens qui ont pris part à la cérémonie organisée pour la circonstance, mais aussi les populations d’autres localités situées dans la région notamment Macina, Niono et Konobougou.

Le Mali dira le mandataire de Chato dans le cercle de Ségou en la personne de Moussa Cissé, vient de connaitre une crise sans précédent durant laquelle nous avons appréciés votre engagement pour la défense de la cause de vos sœurs et de vos frères. Les femmes et les jeunes de Ségou resteront engagés à vos côtés pour vous donner la victoire au soir du 28 juillet, a-t-il poursuivi. « Femme de cœur, vos actions à l’endroit de vos sœurs ne sont point cachées. Ce qui vous a valu le soutien des organisations féminines « a déclaré M.Cissé. Il a par ailleurs fait part à la candidate de l’accompagnement de la population ségovienne.

Abondant dans le même sens, le porte-parole des femmes de Ségou a aussi salué le mérite et la bravoure de Mme Haïdara Chato. « Nous, nous soutenons quelqu’un qui peut assurer l’épanouissement et le devenir de nos époux, de nos enfants et de nous-mêmes les femmes. Et à juger les actes que vous avez posé Chato, j’estime fort que vous remplissez ces conditions » a-t-elle poursuivi. Pour sa part, le porte-parole des femmes déplacées du nord, Mme Coulibaly Almadan Sacko dira que si jamais il existait d’autres femmes comme Chato au Mali, nous n’en serions pas là. Tout en saluant son courage, Mme Coulibaly a rassuré Mme Haïdara du soutien indéfectible de ses sœurs c’est-à-dire les femmes déplacées du nord dans la région de Ségou.

Après la ville de Ségou, la délégation a mis le cap sur Markala où elle a fait son entrée aux environs de 00h. Accueillie par des jeunes militants à l’entrée comme le fut le cas à Ségou, la délégation a été ensuite conduite dans la famille de Demba Diallo, coordinateur régional PDES de Ségou et maire de Markala. Où l’attendait une foule de militants et sympathisants qui malgré l’heure tardive et la fatigue sont restés éveillés. Après avoir dévoilé son projet de société à l’assistance qu »elle a remerciée pour d’être restée jusque tard la nuit pour l’attendre. La population de Markala notamment la jeunesse a pris l’engagement solennel de soutenir la candidature de Chato en sortant massivement pour voter le 28 juillet prochain.

Ramata S KEITA,

Envoyée spéciale

L’Indépendant du 25 Juillet 2013