Partager

A peine entamée, la campagne pour l’élection présidentielle du 26 février au Sénégal battait son plein mercredi, au lendemain d’une marche de l’opposition à Dakar où le chef de l’État sortant, Abdoulaye Wade s’était de son côté rendu à la rencontre de ses concitoyens. « Je suis très satisfait de constater que je suis encore très, très, très populaire » au Sénégal, s’est-il félicité à cette occasion, ajoutant: « la retraite, ce n’est pas pour demain.” Cette sortie a eu lieu peu après une « marche pacifique » de plusieurs milliers d’opposants, à l’appel du Mouvement du 23 juin (M23) qui regroupe partis politiques et organisations de la société civile. Cette marche était la troisième manifestation du M23 dans Dakar et sa banlieue depuis l’ouverture de la campagne. La journée de mercredi sera consacrée à « l’évaluation de ces trois premiers jours de campagne » avant de décider d’un nouveau mot d’ordre pour les jours à venir, selon un porte-parole du M23, Abdoul Aziz Diop. L’UE a officiellement commencé mercredi le déploiement dans les 45 départements du pays de ses « observateurs de longue durée » pour le premier tour du scrutin. Leur convoi a quitté dans la matinée un grand hôtel de Dakar pour prendre la direction de la province, a-t-on constaté.AFP.