Partager

La campagne électorale est ouverte depuis 00H00 ce lundi 10 janvier 2011 en Centrafrique, en vue des élections législatives et présidentielle du 23 janvier prochain. 5 candidats sont en lice.Ces élections ont été reportées à plusieurs reprises et la campagne s’ouvre dans un climat d’incertitude.L’autre incertitude concerne les candidats eux-mêmes : le président François Bozizé et son prédécesseur Ange-Félix Patassé seront bien de la partie, mais les 3 autres candidats laissent encore planer la menace de se retirer. Mettant en cause la sincérité des élections, ces candidats ont adressé au secrétaire général des Nations unies un mémorandum ; ils y pointent les lacunes du processus électoral et demandent toute une série de corrections impossibles à mettre en œuvre en 2 semaines. Autre question : quelle sera l’attitude des groupes politico-militaires ? Les rebelles de la CPJP sont actifs dans le quart Nord-est. Perturber la campagne électorale serait pour eux un bon moyen de faire entendre leur voix. Quant aux ex-rebelles de l’APRD et de l’UFDR, ils n’ont pas désarmé et pourraient empêcher un candidat de faire campagne dans une localité ou faire pression sur les électeurs le jour du vote.FRI.fr.