Partager

La Belgique a demandé à la Cour internationale de justice (CIJ) d’ordonner au Sénégal de poursuivre pénalement l’ancien président tchadien Hissène Habré ou de l’extrader pour qu’il soit jugé en Belgique, a annoncé vendredi la CIJ. « L’abstention du Sénégal de poursuivre M. Habré ou de l’extrader vers la Belgique, pour répondre des crimes contre l’humanité qui lui sont imputés, viole l’obligation générale de réprimer les crimes de droit international humanitaire« , indique la Belgique dans sa requête, dont la CIJ publie des extraits dans un communiqué. Le président sénégalais Wade a récemment déclaré que son pays pourrait mettre fin à la mise en résidence surveillée de M. Habré, qui s’y est réfugié après sa chute en 1990, s’il ne trouvait pas le budget qu’il estime nécessaire à l’organisation du procès, rappelle la Belgique. Cette inculpation avait été rejetée par la justice sénégalaise au motif que le crime contre l’humanité ne faisait pas partie du droit pénal sénégalais. Dakar estime avoir besoin de 27 millions d’euros pour juger M. Habré, un montant jugé trop élevé par les bailleurs de fonds potentiels. (Afp)