Partager

Pour accompagner le développement du Kénédougou

La cérémonie a débuté par une tradition très chère au groupe BCI : la lecture des versets du Coran pour bénir l’agence et lui souhaiter un avenir radieux. Ce fut ensuite le tour du Maire de la commune urbaine de Sikasso, Mama sylla, de souhaiter la bienvenue à tout ce beau monde.

« Ce n’est pas par hasard que la BCI-Mali a choisi Sikasso, la ville de Tiéba et de Babemba Dounamba Traoré, pour y installer une agence. A Sikasso, nous avons de vrais opérateurs économiques qui consacrent, nuit et jour, leur vie au développement de leur ville et de toute la région. Nous disons bienvenue à Sikasso.

Cette banque, la benjamine est la bienvenue, parce qu’en ce moment dans la chaîne économique, nous avons besoin des banques qui servent de catalyseur, de stimulant pour le développement du tissu économique. Sans les banques que deviendraient ces braves opérateurs économiques ? Nous vous disons merci au nom de toutes des autorités et des populations de Sikasso« .

Prenant la parole, le PDG de la BCI-Mali a dit sa fierté de présenter aux Sikassois la nouvelle agence qui va désormais s’installer dans le paysage bancaire du Kénédougou.

« La BCI-Mali ne vient pas les mains vides. Nous venons, comme l’a fait remarquer le maître de cérémonie, avec des technologies de pointe, notamment le guichet automatique, le SMS banking, mais aussi les transferts. Ainsi, avec moins de 30 000 FCFA, vous pouvez faire des transferts à travers toute la zone UEMOA. Autrement dit, d’ici Lomé, vous n’aurez plus besoin de dépenser beaucoup d’argent. Vous n’aurez plus besoin, non plus de vous déplacer avec de l’argent à Bamako.

Avec votre compte bancaire à Sikasso, vous pourrez faire des transferts, non seulement à Bamako mais aussi à Mopti. Mais, comme l’a dit M. Konaté, je connais très bien cette région et je pense que Sikasso a permis de booster ma carrière dans la mesure où je venais à Sikasso comme Directeur d’agence d’une banque, malheureusement l’agence de cette banque devait même fermer.

Grâce aux travaux que nous avons réalisés ici, elle est devenue l’une des premières banques de Sikasso. Donc, c’est à cause de ces souvenirs, dès qu’on a installé la BCI à Bamako et Mopti, que nous avons pensé à Sikasso. Je vous dis bienvenue dans cette agence ! »

Créée le 23 janvier 2007 et dotée d’un capital de 2 milliards de FCFA, la BCI-Mali SA, ayant son siège à l’immeuble Baldé à Hamdallaye, constitue la première filiale du Groupe BCI basée à Nouakchott, en République Islamique de Mauritanie. Elle a pour vocation d’accompagner les acteurs du développement économique à travers une forte capacité d’innovation commerciale, grâce à un support technologique adapté aux besoins de la clientèle cible.

La BCI-SA développera ses activités autour de cinq grandes orientations majeures. Il s’agit de mobiliser davantage les ressources afin de créer de la richesse à travers des financements ciblés, favoriser une meilleure intégration économique à travers des échanges entre la Mauritanie et tous les pays de l’UEMOA,

mettre en place une politique de proximité fondée sur une stratégie intégrée (agences, monétique, Internet banking…) offrir des produits et services bancaires de qualité à tous les acteurs économiques (particuliers, professionnels, l’Etat, les organismes publics et parapublics, les entreprises locales et les multinationales) et accroître, enfin, le taux de bancarisation au Mali.

« Le Groupe BCI est aujourd’hui un acteur régional de référence avec une expertise complète et un puissant dispositif combinant un réseau mondial dense et d’importants relais de croissance dans des zones à fort potentiel comme la France, l’Espagne, les Etats-Unis , l’Italie, la Suisse, mais aussi la Corée et le Japon.

A la BCI-Mali, nous mettons notre savoir-faire et nos compétences techniques à la disposition des promoteurs d’unités industrielles de toutes dimensions afin de les accompagner dans les différentes étapes du lancement de leurs projets : le financement, la gestion et la pérennité de l’entreprise. Mais ce n’est pas tout.

A travers un certain nombre de partenariats, la BCI-Mali SA marque sa présence auprès des principaux acteurs économiques, de l’accompagnement à la création. C’est par ce partenariat, principe majeur de sa démarche globale, que la BCI-Mali SA va étendre son dispositif de soutien à la création d’entreprises vers des publics difficiles par les moyens bancaires classiques.

Elle entend ainsi, par une action solidaire, proche de son cœur de métier, apporter une nouvelle contribution à l’emploi et à la lutte contre la pauvreté » de souligner le PDG, Sékou Mamadou Barry.

De sa création à ce jour, la BCI-Mali SA a connu une croissance exponentielle de son réseau d’agences, preuve du grand professionnalisme et du dynamisme de ses cadres qui se signalent par leur jeunesse. Ce réseau frôle la dizaine d’agences, y compris les six agences de Bamako, l’agence de Mopti, naturellement celle de Sikasso et les agences de Koutiala et Kayes qui verront le jour dans les semaines, voire les jours à venir.


Envoyé spécial Yaya SIDIBE

17 Juin 2008