Partager

Un sommet de l’organe de politique et de sécurité de la SADC s’ouvre au Swaziland aujourd’hui avec à l’ordre du jour, la résolution de la crise au Zimbabwé. Le président sud-africain tentait hier encore de pousser à la formation d’un gouvernement d’union nationale à Hararé. Outre les présidents du Mozambique, d’Angola et du Swaziland qui constituent la troika de la SADC, Thabon Mbeki et Robert Mugabe y seront également présents. Ce sommet a lieu alors qu’une course contre la montre semble engagée entre la Communauté, qui veut résoudre elle-même la question zimbabwéenne sans ingérence et sans les pays occidentaux. L’UE et les Etats-Unis ont annoncé qu’ils préparaient une nouvelle résolution sanctionnant le régime de Harare et ses dignitaires, après l’échec d’une précédente résolution rejetée en raison du véto de la Chine et de la Russie.Le sommet d’aujourd’hui pourrait donc constituer un tournant dans la résolution de la crise zimbabwéenne.