Partager

Koutiala, à l’instar des autres villes du Mali, a célébré vendredi les festivités marquant le 46e anniversaire de l’accession de notre pays à la souveraineté nationale et internationale.

Un événement riche en couleurs qui a regroupé le préfet du cercle, le président du Conseil de cercle, la conseillère nationale, les chefs de service, les conseillers communaux, les chefs de quartier et de village ainsi qu’une foule nombreuse.

Au-delà du folklore, la fête de l’indépendance a été marquée par un appel pressant, un SOS du premier adjoint au maire de Koutiala, Siaka Sidibé, à l’endroit de ses concitoyens.

« Le conseil communal exhorte la population à s’acquitter de la taxe de développement régional et local (TDRL), seul gage de développement de la Commune », a lancé le maire.

« Le taux de recouvrement de la Commune urbaine est de 3 %, le taux le plus faible du cercle de Koutiala », a-t-il déploré. Cet état de fait, a ajouté M. Sidibé, constitue un frein au développement de la Commune urbaine.

Malgré, cet handicap, la Commune a un bilan pour le moins flatteur. Au titre des réalisations, le maire a cité la construction et l’équipement de trois salles de classe, de deux latrines et d’un bureau de directeur à Ntonasso sur financement de la Commune, de l’ANICT et de l’Association de jumelage Alençon-Koutiala.

Le partenariat avec la Coopération suisse a aussi permis l’organisation, en mars, de la semaine Siguida Coura, l’achèvement du collecteur d’Hamdallaye, le rechargement des voies de Kôcô et de Médinacoura ainsi que l’étude pour l’amélioration des ressources financières de la Commune.

La municipalité a, en outre, signée avec cette coopération trois nouveaux contrats relatifs à la réalisation d’un caniveau de 1005 m à Darsalam, de 750 m à Lafiala et à l’achat de mobiliers scolaires.

Sur d’autres plans, le maire a apprécié le bon déroulement de l’hivernage. « L’espoir d’une bonne récolte est permis », a-t-il fait savoir.

Le responsable de l’hôtel de ville a également salué la dotation des communes de banques de céréales qui a permis, selon lui, de stabiliser les prix des céréales.

Sidiki Y. Dembélé

26 septembre 2006.