Partager

La montée des couleurs est un moment de communion autour du drapeau

Comme chaque premier lundi du mois, le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a présidé hier la cérémonie de montée des couleurs au palais de Koulouba dans un contexte de deuil national. L’évènement s’est déroulé en présence du personnel militaire et civil de la présidence de la République.

Après l’arrivée du chef de l’État, à 7h30mn, la montée du drapeau a été exécutée sous le  commandement du  capitaine Adama S. Koné du Groupement spécial de la sécurité présidentielle (GSSP). 

Avec le deuil national de 72 heures décrété à la suite de l’attaque meurtrière contre les Forces armées maliennes (FAMa) dans la localité de Mondoro le vendredi dernier, le drapeau a été ainsi mis en berne.

La montée des couleurs est un moment pour le personnel militaire, paramilitaire et civil de communier autour du drapeau, symbole suprême de la patrie, de notre indépendance et des valeurs qui doivent incarner le comportement de tout citoyen.

À l’occasion, l’hymne national est chanté pour exhorter les compatriotes à persévérer dans le combat pour la recherche de la paix et de la stabilité sur l’ensemble du territoire. Car, en ces moments difficiles, le pays a besoin de l’engagement patriotique de tous pour le retour de la quiétude.

C’est d’ailleurs l’une des raisons qui a motivé le président de la Transition à instituer la montée des couleurs le premier lundi de chaque mois dans tous les services publics.

Source: L’Essor