Partager

Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a reçu, hier au palais de Koulouba, le nouvel ambassadeur du Mali en Chine. Élisée Jean Dao était venu prendre les conseils et les directives du chef de l’État pour pouvoir bien remplir sa mission.

«Avant que je puisse rencontrer le président de la Transition, j’ai fait le tour de certains départements auprès desquels j’ai pu recueillir les attentes mais aussi bénéficier des conseils. Essentiellement, dans la synthèse de ces rencontres, ce qui a émergé est surtout les questions liées à l’énergie, aux infrastructures et aux équipements, y compris celles agricoles, mais aussi de santé, d’industrie et de transport», a confié le nouvel ambassadeur du Mali en Chine. Et de poursuivre : «J’ai rendu compte au chef de l’État de toutes ces visites et il m’a dit très clairement que la Chine, étant un partenaire stratégique du Mali, il est souhaitable que je puisse m’investir pour que la relation que nous avons avec ce pays puisse être encore plus importante».

Élisée Jean Dao a aussi annoncé qu’en septembre prochain, il y a le sommet Chine-Afrique, ajoutant que le président de la Transition est en train de se préparer pour cette importante rencontre. «Nous allons faire le précurseur pour travailler sur les différents dossiers et projets afin de voir comment notre pays peut, au maximum, profiter de ce sommet», a-t-il indiqué.

D’après lui, il ressort des échanges avec le chef de l’État que «nous n’allons pas en Chine pour quémander, mais plutôt pour échanger et proposer quelque chose». «C’est un partenariat gagnant-gagnant que nous engageons avec la Chine», a dit sans ambages le diplomate malien. 

Pour Élisée Jean Dao, la situation de notre pays est telle que la Chine a prouvé sa fidélité et sa sincérité comme un «pays ami». C’est pourquoi, dira-t-il, «nous allons travailler pour que cette amitié que nous partageons avec ce pays, puisse être au plus haut». Selon le nouvel ambassadeur, les instructions du président Goïta sont très claires : «Travailler pour renforcer la relation avec la Chine de manière très importante pour le bénéfice, exclusivement, de notre pays».

Bembablin DOUMBIA

Source: L’Essor