Partager

48 heures après avoir pris les choses en main à Koulouba, l’homme fort du palais présidentiel a remercié, ce jeudi 26 mai, cinq collaborateurs du désormais ancien président de la transition.

Au moins cinq personnalités ont été limogées. Il s’agit du Colonel-major Daouda Sogoba, chef d’Etat-major particulier ; Colonel Sambala Sidibé, intendant des Palais ; Dr Kalilou Doumbia, Secrétaire général de la Présidence ; Mohamed Askia, Conseiller spécial du président ; Salif Sanogo, directeur de la communication de la Présidence.

On le sait, le vice-président avait une dent contre le président Bah N’Daw qui ne lui rendait plus compte, comme l’a dit, en conférence de presse, le commandant Baba Cissé, Conseiller d’Assimi Goita. Avec cette série de limogeage, l’homme fort de Koulouba positionne son propre cabinet de Vice-président. Cependant, la célérité et la quantité de personnes visées semblent montrer que le vice-président en voulait aussi à l’entourage direct de Bah N’Daw.

L’une des victimes de cette guerre des chefs est le journaliste Salif Sanogo. Nommé seulement le 03 mai 2021 à ce poste à la Présidence en lieu et place du regretté confrère Adam Thiam. A peine, si l’ancien directeur de l’ORTM a eu le temps de connaître les dossiers. Le revoilà au chômage dans ce pays où être bon dans son domaine est un défaut.

Mamadou TOGOLA/maliweb.net