Partager

matsura.jpg

En marge des travaux de la Conférence régionale africaine sur l’alphabétisation qui se tiennent depuis lundi dans notre capitale, le président de la République Amadou Toumani Touré a reçu hier en audience à Koulouba, une délégation de l’Unesco conduite par son directeur général, Koichiro Matsuura.

Le directeur général de l’Unesco était venu remercier le président Touré d’avoir accepté d’être l’hôte de cette rencontre régionale qui va certainement resserrer la coopération entre les différents acteurs et aider les pays africains à peaufiner leurs approches pour une meilleure promotion de l’alphabétisation.

Koichiro Matsuura a également saisi cette opportunité pour passer en revue le bilan de la collaboration entre notre pays et l’Unesco dans les domaines de compétence de cette institution, notamment l’éducation, la culture et la science.

A sa sortie d’audience, Koichiro Matsuura s’est dit satisfait de l’état de la collaboration entre son institution et notre pays et de l’assurance que le chef de l’État lui a donnée quant à l’augmentation de la part du budget allouée à l’éducation.

Le directeur général de l’Unesco a aussi réitéré l’engagement de son institution de renforcer la coopération exemplaire qu’elle entretient avec notre pays. « La nomination du nouveau directeur pour le bureau Unesco de Bamako permettra de renforcer cette coopération« , a-t-il indiqué.

Koichiro Matsuura a lancé un appel aux pays africains et aux pays donateurs afin de déployer plus d’efforts pour accroître le budget de l’éducation et notamment celui de l’alphabétisation qui constitue aujourd’hui un grand défi pour le continent africain où vivent, au moins, 60% d’analphabètes.

Ce front est d’autant plus important que l’alphabétisation constitue un outil efficace dans la lutte contre la pauvreté et le Vih/sida.

M. KONATÉ- L’Essor

12 septembre 2007.