Partager

Dans ce petit village près de Kayes, une partie de la population bloque les entrées de la mairie depuis une semaine. Ils réclament le départ du maire, qu’ils jugent ne pas être légitimement élu. Vendredi, des affrontements violents ont eu lieu entre les manifestants et les forces de sécurité. Huit blessés du côté des manifestants, cinq du côté des forces de sécurité rapporte rfi.

Après une semaine de blocage de la mairie, cinq véhicules des forces de l’ordre sont arrivés à Konsiga avec une consigne claire : reprendre le contrôle du bâtiment. Selon plusieurs témoignages concordants cités par rfi, il y a d’abord eu des pourparlers. Ensuite, les versions divergent. Selon le gouverneur de Kayes, Babahamane Maïga, les manifestants ont attaqué les gendarmes. Selon les protestataires, ce sont les gendarmes qui ont lancé les premières grenades lacrymogènes. Une commission d’enquête a été dépêchée sur place par le ministre de la Sécurité et de la Protection civile.

Avec rfi
Du 18 Décembre 2017